Chauffage d'appoint

Les occasions d’utiliser un chauffage d’appoint sont multiples : en cas de panne ou en complément du chauffage principal, pour chauffer ponctuellement une pièce froide ou pour la maintenir hors gel. Les chauffages d’appoint sont faciles à utiliser et totalement autonomes. Ils peuvent vous rendre bien des services au quotidien. Gaz, fioul ou électricité offrent chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Le chauffage d’appoint au gaz, puissant et convivial

Les chauffages d’appoint au gaz fonctionnent à infrarouge ou à catalyse. Ils fournissent une chaleur puissante et instantanée pour un prix d’achat très modéré. Ils peuvent être utilisés aussi bien pour chauffer rapidement une zone ciblée qu’une grande pièce. Plusieurs équipements renforcent la sécurité : contrôleur d’atmosphère avec arrêt automatique, thermocouple. Montés sur roulettes, ils peuvent être déplacés facilement en fonction des besoins. Le principal inconvénient de ce type d’appareil est le poids des bouteilles de gaz (de 13 à 27 kilos pour un poids net de gaz de 6 à 13 kg).

Appareils de chauffage au fioul, à réserver aux usages prévus

Le principal avantage du chauffage d’appoint au fioul est le faible coût du combustible. La chaleur générée est homogène et agréable. Les appareils sont munis d’un réservoir qu’il faut remplir. Cette opération peut s’avérer délicate car les bidons ont une capacité de 11 à 20 litres. Il faut penser à bien ventiler la pièce pour évacuer les résidus de combustion. Conformément à la réglementation, ce mode de chauffage ne doit pas être utilisé pour chauffer une pièce principale d’habitation.

Chauffage d’appoint électrique : rapidité et efficacité

Le chauffage d’appoint électrique peut être utilisé en complément d’une installation de chauffage central, par exemple à la mi-saison, quand vous ne souhaitez pas encore mettre la chaudière en route de manière permanente. Les modèles soufflants permettent de chauffer rapidement une pièce mais ils ont l’inconvénient d’être bruyants. Les radiateurs rayonnants fournissent une chaleur intense et ciblée mais ont tendance à assécher l’air ambiant. Les radiateurs à bain d’huile sont plus longs à chauffer mais offrent plus de confort. Le principal inconvénient du radiateur électrique d’appoint est bien sûr sa consommation, qui peut rapidement devenir élevée en cas d’usage intensif.

Que vous choisissiez un chauffage d’appoint au gaz, au fioul ou électrique, il faut veiller à respecter scrupuleusement les conditions d’utilisation énoncées par le fabricant et à bien aérer les pièces. Une puissance de 100 W permet de chauffer environ un mètre carré. Leur coût d’utilisation est sensiblement le même quelle que soit l’énergie, entre 0,12 et 0,15 €/kWh.

Découvrez nos conseils pour investir dans le bon système de chauffage et réaliser des économies !

DEMANDEZ UN DEVIS